Bienvenue sur le site officiel de LIGNIERES-ORGERES
Mairie-Liens
Localisation - géographie Conseil Municipal Historique-Croix et Calvaires-Population Actualités-Manifestations Commerce-Environnement-Artisans-Agriculture Infrastructures-ecoles Patrimoine-Randonnées-Hebergement Bibliothèque-Musées-Animation Sociales-Culturelles-Sportives

 

HISTOIRE

LA FRANCE EN 1788

Le Maine, comme la ville du Mans d’ailleurs, vient de la tribu des Cenomanensis ager (Aulerques Cénomans), une tribu de celtes qui s'est installée dans la région quelque mille ans avant Jésus Christ.

 

HISTORIQUES

LIGNIERES la DOUCELLE
ORGERES la ROCHE
Extrait du livre de Gilbert Chaussis : La Mayenne de village en village
Extrait du livre de Gilbert Chaussis : La Mayenne de village en village
Monographie de Juillet 1899 ( écrite par l' instituteur Mr Leguy )
Monographie d' Octobre 1899 (écrite par l'instituteur Mr Huet)
Monographie consultable dans une version plus synthétique : Texte de Christian FERAULT
Monographie consultable dans une version plus synthétique : Texte de Mr LANGRIS

Pour le Chateau de RESNE : Extrait du Dictionnaire de l' ABBE ANGOT

Moulin-Lassue : Haut fourneau et affinerie (16ème et 17ème siècle)

Pour Le Prieuré de Saint URSIN : Extrait du Dictionnaire de l' ABBE ANGOT ainsi que récit de Ch. Ferault : Les Croisiers et le Prieuré de Saint-Ursin

Extrait de l' ARMORIAL MONUMENTAL de la Mayenne ( ABBE ANGOT )

Extrait de l' Epigraphie de la Mayenne ( ABBE ANGOT )

Cahier de plaintes et doléances : Que sont ces cahiers ( texte de Christian FERAULT)
Extrait du Cahier de plaintes et doléances des paroisses pour Lignières la Doucelle (6 mars 1789)

 

ARTICLES de BULLETINS MUNICIPAUX

 

Evolution du nom de notre commune : LIGNIERES et ORGERES à LIGNIERES-ORGERES
Histoires locales : Ecrites par Marcel LANGRIS ( suite à ses recherches sur la période de 1791 à 1803)
La Royauté à LIGNIERES (par Marcel Langris)
Les CROIX et CALVAIRES
LA POPULATION
LA DESSERTE FERROVIAIRE

Pour Lignières-Orgeres ( par Christian FERAULT)

Le train a t il failli passé par Lignières ( par Christian FERAULT)

UN PIERRIER

Texte de Christian FERAULT

L' AFFOUAGE

Texte de Christian FERAULT

VIGNOBLE à LIGNIERES par Christian FERAULT

LE SARRASIN à LIGNIERES par Christian FERAULT
L' Eglise de LIGNIERES par Christian FERAULT
Le Bouilleur de cru par André ROBERT
La BUEE par André ROBERT
Deux décennies de scrutins présidentielles à Lignières-Orgères par Christian FERAULT - Voir ARTICLE
Les scrutins européens à Lignières-Orgères depuis 1990 - Voir ARTICLE
Quelques nouveaux souvenirs de la seconde guerre mondiale à Lignières : Voir Récit par A. Robert et Ch. Ferault
Couverts en étain et Etamage à Lignières : Voir Récit par A. Robert et Ch. Ferault
Evolution récente de la population de Lignières-Orgères - Voir Article ( Ch. Ferault) 20 années de scrutins législatifs à Lignières-Orgères par Christian FERAULT - Voir ARTICLE
20 années de scrutins départementaux - Voir article de Ch. Ferault 20 années de scrutins présidentiels à Lignières-Orgères - Voir Article de Ch. Ferault
Les villages de Lignières-Orgères sur la carte des Cassini - Voir Article ( Ch. Ferault) Les routes principales à Lignières et Orgères il y a 250 ans - Voir Article (Ch.Ferault)
  •  

LA GUERRE 39-45

 

CARTES POSTALES

 

AUTRES SITES de MEMOIRE

AU FIL DES ANNEES

  • 1762

Naissance d' un musicien a Lignieres la Doucelle

Louis Francois LAIR est né à Lignieres La Doucelle le 4 Septembre 1762.

Ses parents Louis Francois LAIR et Marie PICHON s' étaient mariés en l' Eglise de Lignieres la doucelle le 16 Juin 1761. Il etait le petit fils de Louis LAIR "Bordager" et de Marie RICHARD de Beaumont le Vicomte (Beaumont sur sarthe) coté paternel.

Petit fils de Francois PICHON et de marguerite BARBE coté maternel. Avec ses parents il quitte Lignieres vers 1765, pour la paroisse de saint Jean de la Cheverie (faubourg du Mans, non loin de l' Abbaye de Pré) ou ils sont cabaretiers.

Lois Francois LAIR se marie le 30 Messidor an VII (18 juin 1799) avec Dame Renée Francoise GARAUDé. Un certificat de patente délivré le 19 juin 1799 par M.LEFEUVRE, adjoint au maire du Mans le qualifie de "Luthier et Facteur d' Orgues".Il habite alors au Mans, 37 rue d' Auvray. Il a la charge de l' entretien du grand orgue du Mans.

C' est seulement à partir de 1803 que LAIR put enfin se consacrer à la facture d' Orgues dans de nombreuses Eglises de la région.

Il meurt le 30 septembre 1826 à "Lusson" (Luçon en Vendée) ou il se trouvait momentanément en raison de travaux qu' il effectuait à la Cathédrale.

Intègre et consciencieux, il savait tenir ses engagements et n' hésitait pas à exécuter quelques travaux supplémentaires pour parfaire son ouvrage.

( extrait du bulletin municipal N° 15 de 2001)

 

  • 1910 :

Il y a 90 ans paraissait le premier "Almanach paroissial de Lignières-la-Doucelle".


Présenté à la manière de ceux que nous connaissons aujourd'hui (éphéméride -citations - travaux des champs et des jardins - histoires), il contient de précieux renseignements sur la commune qui comptait alors 1505 habitants.


En voici quelques uns relatifs à l'année 1909

  • Maire : Adrien TRéTON Adjoint : Francis DESNOS
  • Secrétaire de mairie : l'instituteur LéTARD
  • Directrice de la Poste : Mlle VAVON assistée des facteurs RIBOT et RICHER.
  • Notaire : Jean-Baptiste BOULIER
  • Buraliste : Auguste MARTINEAU
  • Tambour de ville et afficheur public : Adrien LINOT (également serrurier)
  • Sage-femme et garde-malade : Mlle SABLé


Voir la suite


( extrait du bulletin municipal N°14 de 2000 - par Christian FERAULT )

     

  • 1912 : Quelques aspects de la vie à LIGNIERES ( a partir de l' Almanach paroissial de Lignieres la doucelle )

Pas moins de 41 metiers étaient representés (!) , selon une repartition qui peut surprendre: 2 boulangers et 2 bouchers , 4 couvreurs , 5 sabotiers et marchands de galoches , 4 menuisier-tonneliers , 3 perruquiers et 1 tisserand ( Mr Gesbert à la Haie au Roi ).

Si l' on souhaitait faire des emplettes de nouveautés on avait le choix entre 4 magasins .

15 ouvrières à l' aiguille etaient dispersées entre le bourg et 9 villages ( des services de proximité ! )

12 épiciers et autant d' aubergistes-cafetiers etaient a la disposition de la population.

Il y avait 2 marchands de chevaux et 7 de vaches , plusieurs repartissant leurs activités entre differents hameaux. 3 charrons et 3 maréchaux etaient disponibles. Un hongreur s' occupait de la castration des chevaux ( Mr Mustiere ) et Isodore REAUX fabriquait des chandelles.

On pouvait s' informer auprès de 2 vendeurs de "bons journaux" ou des enfants du patronage.

La vie religieuse de l' année écoulée ( octobre 1910 à septembre 1911 ) est , bien entendu , indiquée avec detail : 31 baptemes dont ceux de Alice-Maria APPERT ( JAMET ) le 23 juin , de Yvonne-Marie-Suzanne BINET le 23 aout et de Gustave Eugene Paul BELLIOT le 15 septembre . Il y eut 30 décès sur la période.

Et les ecoliers , etaient ils souvent en vacances ?

6 jours entre le 27 decembre et le 2 janvier ,4 au moment des "jours gras", 2 semaines à Paques et 4 jours autour du 14 juillet .Il y avait aussi les "grandes vacances" de debut aout au premier lundi d' octobre.

( extrait du bulletin municipal N°16 de 2002 - par Christian FERAULT )

  • 1946 : Monsieur Dodard a été officiellement "installé" comme instituteur de l'école publique de garçons de Lignières-la-Doucelle le 30 septembre 1946 (arrêté du Recteur de Rennes du 21 septembre, avec effet du 1er octobre 1946).
    Le maire signataire était Marcel Gauthier.
  • 1992 : Creation d' un Pin's de Lignieres

 

  • 2001

    15 Decembre : Ouverture de la Bibliotheque Municipale